23 juin 2015

Quotidien #2 Quand perfection rime avec traduction


Il y a quelques jours, une bloggeuse que je suis publiait un article sur son comportement maniaque vis-à-vis de l’état des livres. J’ai trouvé le contenu drôle, à la fois par la manière dont elle relate les problèmes mais aussi parce que je me reconnais parfaitement dans ces situations :

1) L’horrible coin corné : malheureusement ça arrive souvent quand on reçoit un livre par courrier. Je suis triste qu'il ne soit pas parfait et pleure quand je le vois sur mon étagère...

2) Le plastique qui se décolle : surtout sur le livre en cours de lecture que l’on trimballe de partout. Une bonne excuse pour un acheter un autre, non ?

3) La trace d’imprimerie : sur la couverture ou en plein milieu d’une page, ça gâche tout ! Mon livre doit être parfait, vous comprenez ?

4) Le dos « ridé » : aaaah ça gâche toute la bibliothèque ! Aller hop, je le planque dans la rangée arrière…


En général je suis archi maniaque, comme vous l’aurez compris, surtout avec les livres que je considère comme mes bébés (au secours). C’est ainsi que j’ai eu l’idée d’écrire cet article et de partager avec vous, à l’image de chacun des quatre points précédents, quatre de mes petites manies concernant la traduction :

1) La mise en page : parce qu’il faut faire attention aux en-têtes et aux bas de pages et à la police pour qu’ils soient conformes au(s) texte(s) source(s), je regarde, une fois, deux fois, trois fois et à la toute fin que tout soit en ordre, pas de saut, pas d’espace en trop, les bons retours à la ligne etc. Parfois j’ai l’impression de passer plus de temps au rendu visuel final qu’à la traduction même !

2) La formulation : est-ce que je dois rester collée au texte ou essayer une autre tournure plus fluide ? Si je traduis littéralement il se peut que ce ne soit pas assez et si je traduis avec d’autres mots je risquerais de perdre un peu le sens ou le jeu de mots s’il y en a un. Il faut faire un choix et ce n’est pas toujours facile ! Alors des fois je dis à haute voix pour voir « si c’est français », je demande autour de moi « Tu dirais machin-truc-chose ? », je regarde sur le net… Beaucoup de réflexion et de recherches donc !

3) Les défauts : parfois le client envoie des textes bourrés de fautes ou avec quelques oublis et je suis tellement emballée par le domaine et le contenu que je n’y ai pas fait pas attention avant d’accepter le projet, ce qui fait que je m’écorche les yeux, pardon j’y vais un peu fort, je rouspète tout au long de ma traduction et me demande qui a bien pu pondre ça. Bon, je comprends que des fois, le client est aussi juste niveau temps pour la rédaction de son document alors il l’envoie rapidement en traduction et le relit entre-temps (je pense). Bref, en quoi je suis maniaque là ? La grammaire, l’orthographe, la conjugaison, le sens et tout ce qui touche à la perfection…

4) Le retour du relecteur : quand j’envoie le texte en relecture, je suis fière de mon travail. Le texte est mon bébé, j’y ai mis tout mon temps et mon énergie. Pour moi rien n’est à reprendre. Et là, bim. Le relecteur à quelques questions sur le vocabulaire, la tournure de mes phrases et corrige quelques erreurs. Sans me vanter, il n’y a pas beaucoup d’erreurs en général ! Donc bon, on s’accorde sur tel ou tel point et le texte final est sacrément bon !


Pour conclure, je suis maniaque. Qui dit maniaque, dit personne qui veut atteindre et/ou atteint la perfection. Je suis sûre que vous recherchez une personne sérieuse et rigoureuse dans son travail. Et puis, même si je fais des fautes, ce qui arrive à tout le monde, sachez que la relecture est indispensable et n’affecte en rien la qualité du traducteur. Oui, tout bon traducteur doit être relu. Et je propose également ce service. Alors n’hésitez pas à me contacter pour la traduction/relecture/révision de vos documents.

2 commentaires:

  1. Génial cette article ! Surtout la deuxième partie, j'aime bien découvrir ton travail ! Sinon, niveau état des livres... Je suis capable de bouder la personne qui m'abime les miens #shameonme ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie :D C'est cool ! Et à ce que j'ai vu tu fais de la traduction aussi ? :) J'espère que ça te plait. Oh non, ne t'inquiète pas pour ce qui est de l'état (ou devrais-je dire, de ton état), je suis pareil ! #shameonus haha.

      Supprimer

Merci de prendre le temps d'écrire un petit commentaire :)