8 septembre 2015

Quotidien #6 Face aux doutes

Non, cet article n'a rien à voir avec l'émission de 6ter. Je vais simplement vous parler de mes doutes et des obstacles auxquels je suis confrontée tous les jours en tant que traductrice indépendante.

Dans deux de mes articles précédents, je mets en avant les points forts et les points faibles de travailler à son compte, en donnant des conseils, sans pour autant entrer dans les détails sur ce qui ne va pas. J'ai donc décidé de partager avec vous mes craintes (et non, je ne parlerai pas de ma phobie des araignées).



★ Sauf projet en cours ou déjà planifié, je ne sais pas de quoi sera fait demain. Contrairement à un poste en entreprise où l'on sait que l'on aura du travail et qu'on sera rémunéré peu importe la quantité dudit travail, je n'ai aucune idée de ce qui viendra, si j'arriverai à avoir assez de travail et donc suffisamment d'argent pour bien finir le mois.

★ Je prends mes vacances à mes risques et périls. Je ne suis pas rémunérée. Mais bon c'est un choix... que j'assume !

★ Je postule, je prospecte, je reste active sur le net... mais je n'ai pas de retour, ou on n'a pas besoin de moi, ou je n'ai pas assez d'expériences. C'est parfois décourageant. Je sais qu'il faut persévérer, je le fais, car c'est uniquement de cette façon qu'on aura de nouveaux clients et de nouveaux projets. Mais l'inévitable est là, je me remets en question : est-ce que ce sont mes compétences ? le courant n'est pas bien passé ? est-ce que ce sont mes tarifs ? 

★ Pour prospecter, il faut du temps car il faut adapter en fonction du client en ayant au préalable bien pris connaissance de son profil. Certes, lorsqu'on n'a pas de projet en cours, on a le temps... il faut donc de la motivation ! Et elle n'est pas toujours là quand on débute.
 
★ Je dis non a certains projets et, comme tout le monde, je me demande toujours si j'ai bien fait...

★ Je me sens un peu seule chez moi parfois... Certes, je n'ai pas de collègue enquiquineur ni de trajet à faire, mais j'ai besoin de contact humain ! Heureusement que l'amoureux est là matin-midi-soir et que j'arrive à caser quelques activités en semaine.


Je suis quelqu'un de motivée en général, mais il arrive de temps en temps que je me demande si j'ai bien fait de suivre cette voix et si je ne perds pas mon temps, que je me sente coupable de ne pas travailler alors que tout le monde autour de moi travaille. Heureusement, je suis soutenue par mon entourage et ces moments de doutes ne sont que passagers. Sur ce je vous laisse, j'ai un projet à finir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps d'écrire un petit commentaire :)