25 avril 2011

[Chronique] Treize Raisons - Jay Asher






Lecture VO
Date de parution: Le 6 août 2009
Lecteur: Jeunes adultes
Nombre de pages: 304
Éditeur: Puffin (UK)
L'acheter sur Amazon (anglais)









Clay reçoit treize cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes impliquées dans sa vie : amies ou ennemies, chacune de ces personnes a compté dans sa décision. D'abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C'est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Chronique:

Je m’étais fait plaisir en achetant quelques livres avec la carte cadeau Fnac que j’avais reçu pour mon anniversaire l’an dernier. Comme ça faisait un bail que je voulais lire Treize Raisons, je me suis dit que c’était le moment d’en faire l’acquisition. Et quand on lit sur la couverture « Elle est morte pour treize raisons. Tu es l’une d’elles. » on est bien entendu très curieux ! J’ai beaucoup aimé ce livre même si j’ai mis un temps fou à le terminer.

Pour l’histoire, Clay, le personnage principal, retrouve devant la porte de chez lui une boîte avec treize cassettes à l’intérieur. Il va alors errer dans la ville tout en les écoutant. Il s’agit d’Hannah  Baker qui, avant de se suicider, s’est enregistrée et énumère les différentes personnes qui, à travers leurs actes, sont responsables de son mal-être. Et donc de son suicide. C’est ce qu’elle appellera l’« effet boule de neige ».

Je n’ai pas noté ce livre 5 papillons pour la simple et bonne raison que certains aspects du livre ne m’ont pas plus. Il faut dire que je suis de nature optimiste et du genre à voir la vie en rose alors quand je lis un livre sur le suicide, laissez moi vous dire que ce n’est pas une partie de plaisir (pour personne d'ailleurs).

Tout d’abord, je n’aime pas le fait qu’Hannah tienne les autres pour responsables. Je sais que l’auteur a fait des recherches sur le suicide, ça se voit, et je suppose que certains se justifient de cette façon quand on leur demande pourquoi ils ont voulu se suicider. Mais dans le livre, c’est parfois exagéré. Il y a des personnes qui ont vraiment fait du mal à Hannah et dans ces cas je comprends et je suis d’accord, ça l’a vraiment affectée. Mais dans d’autres cas, Hannah aurait pu y remédier, se défendre au lieu de se laisser faire. Et tout ça ne se serait peut-être pas passé.
Ok, les autres ont une influence sur nous. Seulement il ne faut pas les laisser en avoir une trop forte ni néfaste. « Le courage c’est la conquête de nos peurs » j’aime dire. N’ayez pas peur d’affronter vos peurs. Affirmez-vous.

Ensuite, il faut dire que se serait impossible de vivre si on devait tous faire attention au moindre petit geste, à la moindre petite réflexion. Si on se mettait tous à analyser les paroles des autres, on deviendrait fous. Dans certaines situations il peut y avoir des sous-entendus, mais il n’y en a pas partout !

Ce livre est tout de même poignant. C’est le genre de livre à lire absolument. Il changera votre façon de voir les autres. Jay Asher s’est bien débrouillé pour retranscrire les sentiments de Clay. Faire de chaque chapitre un côté (A ou B) d’une cassette est très bien trouvé, c’est comme si on était à la place du personnage principal. J’ai aussi beaucoup aimé que l’auteur écrive les réactions de Clay en même temps qu’il écoutait les paroles d’Hannah. On a l’impression d’être dans la peau de Clay et de souffrir à l’écoute de ses mots.

Pour conclure cette review, je dirais que Jay a écrit un livre merveilleux, certes triste, mais d'une vérité effroyable. Même si je vous ai donné l'impression de ne pas avoir aimé ce livre, détrompez-vous. Je l'ai énormément apprécié. Je trouve que c'est important de comprendre les raisons qui poussent quelqu'un à se donner la mort, pour pouvoir l'aider par la suite et pour se rendre compte de l'impact de certaines de nos idioties.

Nous avons tous un impact sur la vie des autres, alors il faut faire attention à ce que l’ont fait ou à ce que l’on dit, mais pas au point de devenir parano et de tout analyser. Aimez-vous, aimez les autres, ne vous arrêtez pas à leur apparence ni ne croyez aux rumeurs à leur sujet, apprenez à les connaître vous-même.


6 commentaires:

  1. Merci pour cette chronique Ingrid .. Elle me donne bien envie de lire le bouquin même si certains aspects t'ont déplu .. J'aime les bouquins tragiques XD !
    Merci ^^

    RépondreSupprimer
  2. Contente de pouvoir t'aider! Désolée d'avoir mis autant de temps lol. Si c'est le tragique que tu aimes, celui-ci est fait pour toi haha.

    RépondreSupprimer
  3. Mmmm la critique me donne envie :D

    mais je suis ruinée :(

    RépondreSupprimer
  4. Cool!
    Par contre oui, c'est dommage pour le côté finance. Lis d'abord ceux que t'as et après quand t'auras de l'argent tu pourras en acheter quelques uns ^^ Raah c'est dur, je sais ce que c'est!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, bonjour :)
    Je viens de finir 13 Raisons, et je dois dire que je ressens beaucoup de chose différentes. Je me demande si je dois le mettre en Coup de coeur ou non, car, comme tu le dis dans ta chronique (qui est juste... WAOUW) Hannah est quelqu'un de très critique. Il y a aussi espèce de gêne qui s'installe, enfin bref !
    Merci pour cette critique ;) Je pense que je reviendrais sur ton blog !
    PS: c'est impressionnant le nombre d'auteur qu'on a en commun !!
    PPS: faudrait que je demande à mes amis (nos sommes 3 sur le blog) si je peux te demander un partenariat, j'aime vraiment beaucoup.
    Enfin bref, bonne continuation :)
    Louve (louvemyrtilleslurpy.wordpress.com)

    RépondreSupprimer
  6. Et bien, merci pour cet enthousiasme ! C'est toujours agréable de lire ce genre de commentaire :)
    Pour en revenir au livre, oui il y a une gêne qui s'installe et qui rend la lecture un peu difficile, enfin dans mon cas. C'est fou ce que cette lecture nous apporte. Elle nous chamboule complètement. Après il t'a sûrement plus plu qu'à moi et ton coup de cœur sera justifié, j'ai hâte de lire ton avis ;)
    Je vais de ce pas voir ton/votre blog ! Si on aime les mêmes auteurs, je devrais aimer ! Tiens-moi au courant pour le partenariat, ce serait avec plaisir. Bonne continuation également !
    Ingrid

    HS : Oui, j'aime les points d'exclamation...

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps d'écrire un petit commentaire :)