25 juillet 2011

[Chronique] La Résistance - Gemma Malley





Lecture VF
Date de parution: Le 4 novembre 2008
LecteurJeunesse
Nombre de pages: 414
Éditeur: Naïve
L'acheter sur Amazon










(Spoilers) Angleterre, 2150.
La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité: pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun: ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression. Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise: Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles; une présence troublante pour Peter: quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique...

La Résistance est la suite de La Déclaration, L'Histoire d'Anna (naïve, 2007), le premier roman de Gemma Malley. L'Histoire de Peter - personnage terriblement attachant - donne lieu à un récit haletant, qui aborde des questions essentielles. Que devient une société qui refuse la mort? 

Chronique:

Après avoir fini La Déclaration il fallait absolument que je lise la suite. Chose dite chose faite. A portée de main et avec une superbe couverture qui attire l’attention de quiconque se tient à proximité, je commence la lecture de La Résistance.


Risque de spoiler sur le tome précédent 

Malgré un début un peu lent, comme le tome précédent, on replonge vite dans le monde crée par Gemma Malley et on n’ose plus lâcher le livre. Encore une fois, on passe de scènes d’actions à des scènes de réflexions intenses sur qui est qui, sur la véritable identité et personnalité de chacun… Peter se méfie de tout le monde. Vraiment, on ne sait plus à qui faire confiance ! Les mensonges des uns et les cachoteries des autres vont crescendo jusqu’à ce que tout se regroupe et donne une fin explosive pleine de révélations.



Ce tome, comme l’indique son sous-titre, est centré sur Peter, celui qui avait sauvé Anna de Grange Hall et qui lui a ouvert les yeux sur le monde et sur elle-même. On suit le jeune homme dans sa mission pour le Réseau Souterrain à Pincent Pharma, l’entreprise à l’origine de la Longévité qui a pour patron son horrible grand-père, Richard Pincent. Au fur et à mesure, Peter va en savoir plus sur les origines du traitement, sur sa fabrication mais aussi sur lui-même et sur sa famille.



J’aime énormément Peter, c’est un personnage attachant. Mais je dois avouer que j’ai été un peu déçue de voir Anna laissée de côté. Elle a certaines scènes à elle toute seule – qui ont d’ailleurs leur importance – mais pas assez à mon goût. C’est le but du livre je suppose. A chacun son moment de gloire ! J’apprécie néanmoins de voir qu’elle reste fidèle à elle-même même lorsque Peter commence à avoir des doutes. Elle est forte et veut d’ailleurs vraiment aider ses amis Surplus restés à Grange Hall. Mais ce qu’elle ne sait pas c’est que des choses ont bien changé…



La cruauté envers les Surplus est toujours existante. Les Légaux veulent à n’importe quel prix garder leur vie éternelle. Vous ne serez pas au bout de vos surprises ! Et dire que les Autorités sont prêtes à fermer les yeux…

Je dois dire que cette trilogie est captivante et originale. Non seulement elle aborde la question de temps, de santé mais aussi de paix. Combien de fois les Légaux ont-ils affirmé que la jeunesse créait des problèmes et que depuis la création de la pilule miracle ils vivaient tranquillement ? Les jeunes sont-ils (sommes-nous, je suis jeune héhé) si dangereux que ça ? La vie éternelle ne créerait-elle pas éternellement les mêmes conflits ?

La notion de Nature a aussi une grande place. Vivre éternellement est-il contre-nature ? L’Homme en a-t-il le droit alors que le reste, plantes et animaux, meurent tout autour ? Quelle est la place de l’Homme dans la nature ? Des questions qui resteront éternellement sans réponses (haha). Chers lecteurs, retour à vos cours de philo : L’Homme et la Nature. On pourrait d’ailleurs parler de politique – suivre l’idéologie d’un seul homme, de géopolitique – les échanges entre pays, les inégalités et la course à la technologie.

La saga aborde des thèmes actuels placés dans un monde qui pourrait être notre futur. Sommes-nous voués à perpétrer les mêmes erreurs encore et encore ?

Les scènes s’enchaînent vraiment bien. Les différents chapitres comportent souvent des parties avec des points de vus différents. C’est ainsi qu’est introduit un nouveau personnage, Jude, qui, après lecture de quelques passages, se révèle être… Non mais oh ! Vous croyez que je vais vous le dire ? Bref, ce mystérieux jeune homme en fera voir de toutes les couleurs à tout le monde et vous l’apprécierez tout autant que Peter.


Comme pour le tome précédent, c’est la deuxième moitié du livre que j’ai préféré. C’est vraiment passionnant ! Cette boule au ventre que vous avez depuis le début va peu à peu s’atténuer jusqu’au moment où, boom, votre cœur va accélérer. Les pièces du puzzle vont s’emboîter et vous crierez de joie… ou pas.

Vous adorerez la fin qui, sympathique, présage une grande révolution.

3 commentaires:

  1. What a fabulous, glowing review! This sounds so original and refreshing! Brilliant thoughts :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai adoré La Résistance ! Belle chronique :)
    PS : j'aime ta nouvelle bannière :D Fan de la saga Summer et fière de l'être, comme moi ^^

    RépondreSupprimer
  3. @Melissa: Thanks :D

    @Lulinette96: Merci :) et merci! Oui elle est super cette saga!

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps d'écrire un petit commentaire :)