31 décembre 2013

(Challenge 2013) L'ABC Challenge


Tiboux propose un excellent challenge pour l'année 2013! J'ai décidé d'y participer afin de faire descendre ma PAL. J'en ai bien besoin! C'est la deuxième fois que je participe à un challenge organisé par elle et tout court. ^^

Bien que le défi ne soit pas aussi grand que le sien avec tout plein de contraintes, j'ai décidé de me lancer. Voici ma liste:

A Sarah Alderson – Losing Lila
B ○ Tanya Byrne – Heart-Shaped Bruise
C ○ J. D. Salinger – The Catcher in the Rye
D ○ James Dawson – Hollow Pike
E ○ Emily Brontë – Les Hauts de Hurle-Vent
F ○ Jasper Fforde – Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de Dragons
G ○ Gail Carriger - Soulless
H○ Deborah Harkness – A Discovery of Witches
I ○ Agatha Christie – Les Indiscrétions d’Hercule Poirot
JJames Patterson – Sundays at Tiffany’s (en cours de lecture)
K ○ Kelley Armstrong – Pouvoirs Obscurs 1
L ○ Marie Lu - Legend
M ○ Javier Ruescas – Cuentos de Bereth II, La Maldición de las Musas
NNadia Coste - Fedeylins
O ○ Jane Austen – Orgueil et Préjugés
P ○ Amy Plum – Die For Me
Q ○ Raymond Queneau – Les fleurs bleues
R ○ Anissa B. Damom - Revelación
SStephenie Meyer – Les Ames Vagabondes
T ○ Amanda Hocking - Torn
U ○ Ruth Warburton – A Witch in Winter
VVirginia Crespo – Premonición (en cours de lecture)
W ○ Robin Wasserman – The Book of Blood & Shadow
X ○ Ann Brashares – Sisterhood Everlasting
Y ○ Suzanne Collins - Mockingjay
Z ○ Markus Zusak – La ladrona de libros

Le X n'a pas de correspondance mais ça me fera tout de même un livre à lire.


J'espère arriver à bout de ce challenge! Rendez-vous le 31 de l'année prochaine!
Et un grand merci à Tiboux d'organiser ce challenge, ça va être sympa!

N'hésitez pas à y participer ici :) 

Publication 27 décembre 2012
Dernière MAJ: 30 décembre 2013

***
 
4 livres lus sur 26 ! Pas grandiose hein. J'ai décidé de garder les mêmes livres pour l'année 2014 et de remplacer les livres lus par d'autres :) A moi maintenant de trouver quoi rajouter...

J'ai donc lu:

- Losing Lila de Sarah Alderson, que j'ai adoré. Comme tous les livres de l'auteur d'ailleurs. Pas de chronique pour ce livre car je n'en avais pas écrit pour le premier tome (et j'aime faire les choses dans l'ordre). Deux chroniques viendront donc s'ajouter à ma liste de 2014.

- Heart-Shaped Bruise de Tanya Byrne, que j'ai également adoré. C'est la première fois que je m'essayais à mettre des post-its sur les citations que j'aimais et depuis je fais ça. J'aime beaucoup ! Ma chronique viendra aussi en 2014.

- Legend de Marie Lu, une dystopie que j'ai beaucoup aimé. J'ai vraiment hâte de lire la suite. Vous pouvez retrouver mon avis en cliquant ici

- Mockingjay de Suzanne Collins, dernier tome de la saga Hunger Games qu'on ne présente plus. Je l'ai enfin lu ! Et fini hier justement. N'arrivant pas à mettre de mots dessus encore je laisse ma chronique pour plus tard. Une autre que vous lirez en 2014 !

Bonne année à tous :)
 

29 décembre 2013

Acquisitions du Mois (24)

 
Voici mon vingt-quatrième Acquisitions du Mois
Retrouvez chaque mois les livres achetés, empruntés, offerts ainsi que les goodies.

______________________________________

Cet article regroupe les livres reçus les mois de novembre et décembre (Noël !). Et oui pas de livres en octobre !


Novembre

Histoires de Vampires de plusieurs auteurs

Décembre

A Noël :)
Deadly Little Lessons de Laurie Faria Stolarz
The Sound de Sarah Alderson
Persuasion de Jane Austen (un peu abîmé, je vais l'échanger)


Et vous, qu'avez-vous eu?

23 décembre 2013

'Future comes one day at a time.'




Comme vous avez pu le voir, le blog n'est pas actif depuis un moment. Je vais profiter de ces fêtes pour lire entre deux DMs et autres révisions, et écrire quelques articles pour qui sait, revenir en force en 2014. Entre temps, je vous souhaite à tous de belles lectures et de joyeuses fêtes. 

Retrouvez-moi sur Facebook et Twitter où je suis plus active :)

On se retrouve à le rentrée avec quelques surprises... 


4 novembre 2013

[Chronique] Legend - Marie Lu

Lecture en anglais
Paru le : 14 septembre 2012
Lecteur: Jeunesse
Genre : Dystopie
Saga?: Oui
Nombre de pages: 288
Éditeur: Castelmore (FR) / Razor Bill (UK)
L'auteur:

Résumé: 
June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. 

Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. 

Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? 

Mon avis:

    Legend est le premier tome d’une dystopie considérée comme étant une « descendante » des Hunger Games – comparaison que tous les éditeurs font sur la plupart des livres du genre. Si bien aucune œuvre n’arrive à la hauteur de cette saga, Legend a su se distinguer et me plaire, malgré un début un peu flou (normal je ne comprends rien à l’univers dans lequel je viens de me plonger !).


    Le synopsis donne envie. Je ne me lasse pas des histoires d’amour impossibles. A priori tout semble aller contre la romance entre les deux personnages principaux, Day et June (Jour et Juin oui !), dans un monde ravagé par une épidémie,  présentant une inégalité des richesses, dirigé par un tyran et ses sous-dirigeants tout aussi tyranniques. Ils ne se connaissent pas mais un événement imprévu va tout bouleverser. Leurs chemins vont se croiser. Entre mensonges et trahisons, une relation va naître qui va changer leur vie à jamais.

    Marie Lu a créée un monde futuriste sombre, où rien ne semble laisser place à l’amour. La population est ravagée par une épidémie qui ne cesse d’évoluer, des familles entières de la République vivent dans la misère pendant que d’autres se la coulent douce dans leur cocon doré. L’auteure n’hésite pas à inclure morts et violence dans son roman. Les méchants sont tellement cruels qu’ils n’hésitent pas à avoir recours aux massacres, au crime, à la torture. Non seulement des enfants font partie des victimes, mais les personnages principaux aussi.

    Le livre est bien rythmé. L’auteure balade le lecteur de révélation en révélation. L’intrigue est solide. Les scènes d’actions s’enchaînent à travers les points de vue alternés de June et de Day. J’adore ce concept. Le lecteur est à la fois dans la tête de l’un comme dans l’autre. Il est possible de voir ce que Day pense de June et vice-versa. On n’a qu’une envie : qu’ils se rencontrent. Dans ce contexte-là, c’est très intéressant, même essentiel pour le livre. La seule chose qui m’a dérangé c’est que leur romance est trop rapide.

    Day pense que la République est injuste et même corrompue. Vivant caché, il fait tout pour aider sa famille et faire la vie impossible aux dirigeants. Il est vif, intelligent et très courageux. Parfois têtu. Il a bon cœur et n’hésite pas à tout risquer pour ceux qu’il aime. Seul petit bémol : lorsqu’il est grièvement blessé, tout s’arrange étrangement vite. Ce n’est pas réaliste je trouve.

    June est la fille prodige. Elle est très intelligente et bien plus têtue que Day. Elle respecte les décisions de la République et veut la servir en étant la meilleure. Comme son frère, son idole. Et elle a bien raison de trouver qu’il est génial… June devra tout remettre en question et de ce fait évoluer tout au long du livre pour arriver à la personne qu’elle est réellement. Son opinion sur tout sera différente.

    Les relations fraternelles sont très présentes dans Legend. Il se trouve que c’est un élément important dans le livre mais aussi dans la vie. L’auteure à très bien su exploiter ce filon et rendre le côté familiale attendrissant et réel. Le soutien et l’amour fraternel sont un ingrédient indispensable pour chacun.

    Cette idée d’épidémie est un choix judicieux. Marie Lu n’a pas hésité à en révéler un peu plus sur le passé et à montrer que tout est lié. Ainsi, sans trop en dévoiler, le lecteur a une idée du pourquoi et du comment tout en voulant en savoir plus. Pour cela il faut lire le deuxième tome, Prodigy et prier que nos deux héros s’en sortent…


Citation:

‘Somehow I always feel better with her. It’s as if she can completely sympathize with my thoughts and help me channel them away, and I can always take comfort in her lovely face.’ p.243
 
La saga:
Prodigy
Champion

31 octobre 2013

Spécial Halloween ... Les couvertures qui font peur ...

Pour fêter Halloween cette année, je partage avec vous mon top 5 des couvertures de livres qui me font peur ou du moins me donnent des frissons! Dites-moi ce que vous en pensez... Et partagez les votre :)



1 - Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs. Tout dans cette couverture est flippant. L'éternelle petite fille aux cheveux longs, là qui lévite et semble pourtant ne pas bouger et qui a un regard étrange. Dans les tons gris, noir et blanc. La forêt autour d'elle et le fond qui fait penser à une pellicule de photo qui se détériore. Enfin, la police du titre est en partie irrégulière. A ce qui parait le livre lui même est un bijou avec ses illustrations étranges. Une bonne lecture pour la période je pense...


2 - The Replacement de Brenna Yovanoff. Un landau qui traine au milieu de nulle part sous des nuages gris menaçants et des ustensiles tout aussi menaçants qui pendent d'un arbre qui est lui aussi menaçant? Y'a rien à ajouter!


3 - Oscuridad de Elena P. Melodia (Ténèbres dans la collection PKJ.). Littéralement ça veut dire obscurité, donc rien que le titre est mystérieux. La moitié de visage qui apparaît en coin avec ce regard me donne envie de prendre mes jambes à mon cou. Uh oh. J'ai rien fait moi, c'est pas moi, j'te jure!


4 - The Vanishing Game de Kate Kae Myers. Hello! La même maison inversée, l'une dans le noir et l'autre bien éclairée, pas le même nombre de personnes aux fenêtres ainsi que le titre suffisent à m'effrayer un peu et me dire que la lecture ne sera pas si tranquille...


5 - Shadowed de Sarah Alderson. J'adore ses livres! Je trouve en plus cette couverture creepy. Encore un jeu de lumière ici avec cette main qui apparaît presque en entier, comme dans un mouvement, face à un mur craquelé. Comme un monstre voulant attraper sa proie. Comme une victime voulant échapper à son bourreau. Sans échappatoire. A chacun son interprétation...
 

Bon bon, ça ne va pas m'empêcher de dormir, mais elles sont bien hein?

HaPPy HallOweeN :)


30 octobre 2013

[Chronique] Insoumise - Ally Condie

Lecture en français
Paru le : 13 avril 2012
Lecteur: Jeunesse
Genre : Dystopie
Saga?: Oui
Nombre de pages: 448
Éditeur: Gallimard Jeunesse
L'auteur:

Résumé: 
Hors de la société, les règles sont différentes. Chercher la vérité. Reconnaître l'amour. Découvrir la liberté. Une rébellion est en marche. 
En alternant les voix de Cassia et Ky, Ally Condie plonge dans l'intimité de ses personnages.
Aux confins de la Société, rien ne se passe comme prévu : doubles jeux et trahisons rendront leur parcours plus périlleux que jamais.

Mon avis:

    Après un premier tome décevant, j’ai été agréablement surprise par sa suite mais pas encore entièrement satisfaite. J’en attends donc beaucoup du dernier tome de la trilogie, Conquise.


    Commençons par la couverture. Elle reste dans la lignée de la première, à la différence qu’elle a des tons bleus, avec une touuute petite point de vert qui rappelle le premier tome. J’aime ce concept. Et le fait de voir la bulle se casser, preuve de la libération de l’héroïne, montre une certaine continuité dans la saga. Puis, encore une fois, la couleur a une signification par rapport au contenu. Si le vert évoque le bout de tissu de la robe de Cassia et bien plus, le bleu aussi relèvera d’une grande importance. Dommage que l’on aperçoive les petites retouches ! Petit bonus : la carte des lieux au début du livre. Même si le dessin est simple, il nous donne une idée du chemin parcouru par les personnages.

    En général, j’ai trouvé ce tome plus complet que le précédent.

    Ici, les voix de Ky et de Cassia se passent le relais, ce qui équilibre les scènes parfois gnangnan et les longueurs avec les scènes d’actions. Les moments de tranquillité sont tout de même utiles et intéressants. Ils permettent une description des paysages, des couleurs et de l’immensité des lieux renversants. Les personnages sont plus approfondis et les révélations plus captivantes. Le livre se lit vite, le lecteur part à l’aventure, et sur le coup je me suis mise à regretter d’avoir été aussi méchante avec Promise.

    Insoumise a son lot de morts, de douleur et de tristesse. Après un premier tome mou, j’ai été choquée par le contenu du deuxième qui entre d’emblée dans le monde cruel que la Société a créé. Même si les victimes ne sont pas directement liées au sort des personnages principaux, ils ont un rôle important pour la suite des événements, car grâce à eux le lecteur et les personnages eux-mêmes ouvrent les yeux sur ce qu’il s’est passé, ce qui est en train de se passer et sur ce qu’il va se passer. C’est touchant. Ça nous rend triste. C’est douloureux. Tout comme ce que traversent nos héros pour survivre…

    ...survivre dans une société cruelle et manipulatrice. Mais heureusement la vérité sur la Société – pilules, dessins et dessein – et la rébellion éclate enfin, bien que le lecteur doute encore... Un nouvel élément de taille va tout changer... Petit spoiler : On apprécie les révélations sur les Communautés avec leurs peintures et leurs œuvres. Encore une fois, l’art est important.

    Côté personnages, j’ai encore une fois beaucoup aimé Xander. Il est un peu laissé de côté cette fois-ci, mais il joue tout de même un rôle déterminant. Et bien que Cassia ne s’en rende pas compte, il est malin et dévoué. Le nouveau personnage, Indie (oh chouette une rousse !), est de loin l’un de mes préférés dans cet univers. Elle est à la fois méfiante et courageuse. Elle a sa propre opinion et n’hésite pas à aller de l’avant, à prendre les choses en main. C’est à travers elle que Cassia va trouver la force de poursuivre, même si cette dernière est tout aussi déterminée. En ce qui concerne les autres personnages comme Vick, Eli ou Hunter, j’ai aimé en savoir plus sur le passé de chacun. Non seulement ça nous rapproche d’eux, mais on en apprend plus sur ce qui s’est passé avant cette nouvelle Société. C’est aussi le cas avec Ky, son passé et sa famille. On ne peut que plus l’aimer et être très touché. Il est également méfiant et a un côté très terre à terre que j’ai apprécié.

    Venons-en aux sentiments amoureux. Bien que je ne sois pas totalement fan de l’aspect poétique, comme pour le premier tome, je trouve qu’Ally Condie a très bien su transmettre l’affection que les deux personnages principaux partagent. J’ai trouvé leurs sentiments forts, leur histoire d’amour touchante et vraie. Je me suis retrouvée à plusieurs reprises en train de sourire et me dire « ça c’est l’amour » : un sentiment merveilleux qui nous donne espoir et pour lequel on se battrait ; on ferait l’impossible pour l’autre ; que le matérialisme n’est rien par rapport à la personne avec qui on est…  et j’adore ! Coûte que coûte, ils savent qu’ils y arriveront et cette pensée les fait tenir, c’est adorable. Ky fera tout par amour, donnerait tout pour retrouver Cassia et l’aider à trouver le bonheur.


    Une bonne lecture qui fini sur un sacré cliffhanger laissant encore bien trop de mystères sur la Société et le Soulèvement. Je veux savoir !  On doute de tout, on ne sait pas où tout ça va nous mener, on se méfie un peu mais on est content de voir les choses sous un autre œil.


Ah, et encore rien à voir avec Twilight ou Hunger Games ! 
Il serait temps d’arrêter de promettre des similitudes…


Bonus:

Ça m’a fait rire que Cassia ne connaisse pas les cimetières. Mais du coup je trouve certaines choses un peu exagérées comme le fait que Ky en sache plus, limite tout sur tout. Enfin bref.

« Capturant la beauté éphémère d’un instant qui disparaîtra trop vite. » p.440


La saga: