Articles

Affichage des articles du juillet, 2015

Quotidien #4 Elle a dit... NON

Image
Chaque jour on sélectionne ce qui nous est indispensable, on établit des priorités pour ne pas être submergé. Cela s'applique également à la profession, et dans mon cas, à la traduction. L'une des actions les plus difficiles et pourtant essentielle au bon fonctionnement de mon activité est de savoir dire non.

Lorsque l'on débute, il est difficile de refuser un projet. On a besoin d'argent et les clients se comptent à peine sur une main. Cependant il est primordial de ne pas se faire exploiter et de décider si oui ou non on est capable de prendre en charge telle ou telle traduction. Non seulement on gagne en crédibilité et en respect, auprès des clients et des collègues, mais aussi en efficacité, par rapport aux spécialisations définies dès le départ.
Exemples
Il m'est arrivé parfois d'accepter des traductions ou des relectures en urgence car j'étais disponible et me sentais capable de le faire - quelques fois j'arrivais à obtenir une petite augmentation é…

Lectures du mois (1) De janvier à juin 2015

Image
A lua de Joana de Maria Teresa Maia Gonzalez ☆☆☆

Premier livre en portugais que je lis qui m'a été conseillé par ma prof. Grand succès des années 90, ce livre est parfait pour l'apprentissage de la langue et permet au lecteur de retrouver le vocabulaire et la conjugaison des niveaux A1-A2.

Ce livre est assez dur et poignant bien qu'il vise un jeune public. Il me rappelle un peu Treize raisons de Jay Asher. Il est écrit du point de vue du personnage principal, Joana, une jeune collégienne qui a perdu sa meilleure amie à cause d'une overdose et qui décide de lui écrire des lettres afin de ne pas l'oublier et d'essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. Il traite également des problèmes de l'adolescence, des parents absents, de l'importance d'aimer et de chérir les personnes que nous aimons. Une bien triste histoire qui nous offre une très bonne leçon de vie !

Kat, Apprentie magicienne de Stephanie Burgis☆☆☆☆
(traduit en français par Rosalind Ell…

Quotidien #3 Clichés et préjugés

Image
Chaque métier fait l'objet de préjugés, d'idées préconçues, de clichés et le métier de traducteur n’échappe pas à la règle. Cet article présente trois situations courantes auxquelles j’ai été confrontée depuis que j’ai commencé à faire des études dans le domaine de la traduction et surtout lorsque je me suis mise à mon compte. Riez ou pleurez, c’est comme vous voulez, mais surtout n’oubliez pas de commenter !

1) Le français, c’est évident !

Ça y est. Nous y voilà. Nous commençons nos premiers vrais emplois et parlons logement, argent, famille et tout le toutim. « Tu travailles dans quoi ? » ou « Tu fais quoi maintenant ? ». Je réponds fièrement que je suis traductrice et interprète en tant qu’auto-entrepreneur. Sourires, approbations, exclamations. « Quelles langues ? ». « Anglais-espagnol-français ». « Ba oui le français, évidemment » (rires). Je suis un peu gênée, car même si en interprétation je pourrais être amenée à traduire uniquement de l’anglais vers l’espagnol et vice v…