20 novembre 2011

[Chronique] The Returners - Gemma Malley

  

THE RETURNERS


Lecture VO (anglais)
Date de parution: Le 1er février 2010
Lecteur: Jeunesse
Nombre de pages: 288
Éditeur: Bloomsbury






Que se passe-t-il lorsque ton passé ressurgi et que tu n’aimes pas ce que tu vois?
La vie de Will Hodges est un désastre. Sa mère est morte, il n’a pas d’amis et il pense être suivi par un groupe étrange composé de personnes qui ne cessent de lui dire qu’ils le connaissent. Mais Will ne se rappelle pas d’eux… au début. Et lorsqu’il s’en souvient, il n’aime pas ce qu’il voit dans ses souvenirs.
Un roman saisissant qui remet en question la responsabilité de nos actions.


Chronique:

Je croyais que ce livre était un spin-off de la saga La Déclaration, mais je m’étais trompée. The Returners est un livre unique, dans les deux sens du terme. Décidément, Gemma Malley écrit de fantastiques livres.

J’aime le côté mystérieux de la couverture : on ne voit pas les visages des personnes, on se demande pourquoi il y a des pierres tombales en bas et enfin, le titre en rouge ne passe pas inaperçu.

Comme pour La Déclaration et La Résistance, je trouve le début intéressant mais pas au point d’être scotchée au livre. La seconde partie en revanche, lorsque le mystère est dévoilé, est meilleure. Tout à un sens. Je ne pouvais plus lâcher le bouquin. Lu en anglais, le niveau n’est vraiment pas difficile. L’écriture est simple, adapté à un publique jeune malgré la dureté des thèmes.

Angleterre, 2016. Will est un adolescent anglais qui vit avec son père. Depuis le décès de sa mère il n’est plus le même, l’ambiance dans la maison est tendue. Pendant la nuit il fait des cauchemars qui lui paraissent réels et durant la journée il croit être suivi par un groupe de personnes. Quelques fois c’est une jeune fille qu’il remarque, puis d’autres il s’agit d’un vieil homme. Un jour, l’un d’eux vient lui parler et affirme le connaître. Will est sûr de n’avoir jamais vu ces gens-là. Mais petit à petit, il va se souvenir, bien qu’il refuse d’y croire au début. Si sa vie a été bouleversée une fois, elle va l’être une seconde fois. Ou peut-être l’a-t-elle été plusieurs fois ?

Tout au long de ma lecture, ce livre était un vrai mystère pour moi. De temps en temps je recollais les pièces du puzzle : parfois j’avais raison, parfois j’avais tort. J’ai été bluffée. Je m’attendais à certains événements, ils se sont avérés meilleurs. Plus de tension, plus de mystère…

A plusieurs reprises je me suis retrouvée confuse. Je ne savais plus ni qui ni que croire, à qui faire confiance. J’adore quand on me tourne en bourrique ainsi, après quoi bien évidemment il me faut comprendre le pourquoi du comment. Politique, terrorisme, amour, violence, Histoire, mystère, policier, paranormal, voici les grands thèmes du livre. Des ingrédients qui donnent un livre explosif. Les événements du passé sont racontés avec tellement de précision que j’en étais dégoutée, la vérité est tellement dure. Ce livre vous ouvrira les yeux.

La fin est une fin comme je les aime. L’auteur nous donne une conclusion satisfaisante mais en même temps laisse une porte ouverte. Cette aventure n’est pas finie, ce n’est que le début. Je pense que la fin laisse présager un meilleur futur, mais que tout reste à faire. 

Anecdote: la date du prologue est le 18 juillet. Saviez-vous que le 18 juillet est le 199e jour de l'année - 200e dans une année bissextile? Merci mon cours d'espagnol ^^ J'aime quand le livre que je lis à un rapport avec mon présent!

***


Citations : “The one who fought back. You should learn from him. All of you. If he can do it, you can too. You can change everything. And even if you can’t change everything, you can change some things. Just some things can make a difference.” (Désolée, j’ai oublié de noter la page).

“I sat down on one of those benches that have people’s names on them, dead people, dead people who used to sit there before you did, maybe before you were even alive.” (Prologue)

J’en ai vu moi sur le bord de la Tamise:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps d'écrire un petit commentaire :)