31 juillet 2011

[Chronique] Jenna Fox, pour toujours - Mary E. Pearson








Lecture VF
Date de parution: Le 26 août 2010
LecteurJeunesse
Nombre de pages: 281
Éditeur: Les Grandes Personnes
L'acheter sur Amazon











Ainsi reprend la vie de Jenna, 17 ans, amnésique, après un an passé dans le coma. Tant bien que mal, sous la houlette de ses parents, la jeune fille réapprend à être celle qu'elle a toujours été, une enfant adorée, vénérée. Pourtant, très vite, Jenna comprend qu'elle est bien plus que les faits et statistiques qu'on lui fait avaler. Plus que les vidéos qu'on lui fait regarder. Et avec les souvenirs apparaissent des questions, auxquelles personne ne veut répondre... Identité et éthique scientifique sont au cœur de ce roman d'anticipation qui, une révélation après l'autre, devient un thriller haletant...

Chronique:

Je confirme : c’est difficile d’écrire une chronique sur un livre qu’on aime bien. Le hic, c’est que j’ai adoré ce livre. Je fais quoi, je n’en écris pas ? Impossible. Il faut que je parle de ce chef d’œuvre. Il faut que tout le monde en ait entendu parler.

The Adoration of Jenna Fox en anglais, ça ne vous dit rien ? Moi si, j’avais lu de bonnes critiques dessus mais ne m’étais jamais arrêtée à lire le résumé.  Du coup quand je l’ai vu sur une étagère à la bibliothèque je me suis dit « Nan pas possible, ils l’ont publié en français l’année dernière et je ne suis même pas au courant ?! » Il faut dire que les éditions Les Grandes Personnes ne me disaient absolument rien… En lisant la quatrième de couverture je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais j’étais très intriguée, surtout avec les dernières lignes du résumé. Résultat : véritable coup de cœur.

Le livre est raconté du point de vue de Jenna. Cette jeune fille de dix-sept ans doit réapprendre à marcher, à parler… après être sortie du coma. Mais comment en est-elle arrivée là ? Jenna essaye de percer les mystères qui l’entourent, les mensonges qu’on lui cache, les secrets qu’on ne veut pas lui confier. Car ce qu’elle visionne sur les vidéos de son enfance, que ses parents veulent qu’elle regarde, n’est pas suffisant. Qui est-elle ? Que s’est-il passé ? Pourquoi se souvient-elle de son baptême et pas de ce qui a causé son état comateux ?

Dès le début le lecteur sait que quelque chose ne va pas – en même temps ça paraît évident, Jenna même l’a remarqué. On a tellement envie de connaître la vérité qu’on a du mal à lâcher le livre. J’ai dévoré ce livre et je remercie l’auteure d’avoir écrit cette merveille.

Les personnages sont tous attachants, même lorsque leurs actions ne sont pas si bonnes que ça. On tombe vite sous le charme du monde crée par l’auteure. Les paroles de Jenna sont sincères, poignantes, je me suis surprise à retenir mon souffle plusieurs fois. Elle est tellement vraie, tellement innocente et en même temps tellement forte et déterminée… Ah c’est dur d’en parler. C’est plus un sentiment général. J’adore Jenna. Je boirai ses paroles à longueur de journée… ou plutôt celles de Mary E. Pearson !

D’ailleurs, ça me fait penser que certains chapitres sont des poèmes en relation avec le ou les événement(s) en cours et que certains d’entre eux comportent des définitions  - lorsque Jenna ne sait pas ce que veut dire tel ou tel mot, ou qu’elle veut avoir confirmation de son sens et en apprendre les autres sens. Tout est lié. Tout est important. Jenna se pose plein de questions. Le lecteur remet aussi tout en question. Le mot vide, par exemple. Quand vous êtes-vous pour la dernière fois posé la question sur ce qu’était réellement le vide ?

En ce qui concerne le livre en tant qu’objet, j’aime beaucoup le format, allongé, pratique à tenir entre les mains. La police d’écriture est agréable à lire. La façon dont les chapitres sont organisés est sympa. Et puis la couverture, pas très attrayante aux premiers abords, prend toute sa signification et devient tout à coup plus belle à mes yeux.

Je ne vous en dis pas plus car le meilleur reste à venir. La prochaine fois que vous voyez ce livre, prenez-le. Non, jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas !

Entre temps, moi j'attends de lire la suite avec impatience...

In My Mailbox (9)


 
Voici mon neuvième In My Mailbox! J'en ferai un tous les mois étant donné que je n'ai pas beaucoup de nouveaux livres.

IMM est un meme créé par The Story Siren parti d'une idée de Pop Culture Junkie
L'idée est de rassembler chaque semaine les livres achetés ou empruntés etc., aussi bien que de montrer des goodies. C'est toujours sympa entre bloggers de savoir ce que les autres reçoivent!

Et tout le monde peut y participer!

______________________________________


Empruntés:

L'embrasement de Suzanne Collins
Fièvre fatale de Karen Marie Moning



Et vous, qu'avez-vous eu?

25 juillet 2011

[Chronique] La Résistance - Gemma Malley





Lecture VF
Date de parution: Le 4 novembre 2008
LecteurJeunesse
Nombre de pages: 414
Éditeur: Naïve
L'acheter sur Amazon










(Spoilers) Angleterre, 2150.
La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité: pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun: ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression. Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise: Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles; une présence troublante pour Peter: quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique...

La Résistance est la suite de La Déclaration, L'Histoire d'Anna (naïve, 2007), le premier roman de Gemma Malley. L'Histoire de Peter - personnage terriblement attachant - donne lieu à un récit haletant, qui aborde des questions essentielles. Que devient une société qui refuse la mort? 

Chronique:

Après avoir fini La Déclaration il fallait absolument que je lise la suite. Chose dite chose faite. A portée de main et avec une superbe couverture qui attire l’attention de quiconque se tient à proximité, je commence la lecture de La Résistance.


Risque de spoiler sur le tome précédent 

Malgré un début un peu lent, comme le tome précédent, on replonge vite dans le monde crée par Gemma Malley et on n’ose plus lâcher le livre. Encore une fois, on passe de scènes d’actions à des scènes de réflexions intenses sur qui est qui, sur la véritable identité et personnalité de chacun… Peter se méfie de tout le monde. Vraiment, on ne sait plus à qui faire confiance ! Les mensonges des uns et les cachoteries des autres vont crescendo jusqu’à ce que tout se regroupe et donne une fin explosive pleine de révélations.



Ce tome, comme l’indique son sous-titre, est centré sur Peter, celui qui avait sauvé Anna de Grange Hall et qui lui a ouvert les yeux sur le monde et sur elle-même. On suit le jeune homme dans sa mission pour le Réseau Souterrain à Pincent Pharma, l’entreprise à l’origine de la Longévité qui a pour patron son horrible grand-père, Richard Pincent. Au fur et à mesure, Peter va en savoir plus sur les origines du traitement, sur sa fabrication mais aussi sur lui-même et sur sa famille.



J’aime énormément Peter, c’est un personnage attachant. Mais je dois avouer que j’ai été un peu déçue de voir Anna laissée de côté. Elle a certaines scènes à elle toute seule – qui ont d’ailleurs leur importance – mais pas assez à mon goût. C’est le but du livre je suppose. A chacun son moment de gloire ! J’apprécie néanmoins de voir qu’elle reste fidèle à elle-même même lorsque Peter commence à avoir des doutes. Elle est forte et veut d’ailleurs vraiment aider ses amis Surplus restés à Grange Hall. Mais ce qu’elle ne sait pas c’est que des choses ont bien changé…



La cruauté envers les Surplus est toujours existante. Les Légaux veulent à n’importe quel prix garder leur vie éternelle. Vous ne serez pas au bout de vos surprises ! Et dire que les Autorités sont prêtes à fermer les yeux…

Je dois dire que cette trilogie est captivante et originale. Non seulement elle aborde la question de temps, de santé mais aussi de paix. Combien de fois les Légaux ont-ils affirmé que la jeunesse créait des problèmes et que depuis la création de la pilule miracle ils vivaient tranquillement ? Les jeunes sont-ils (sommes-nous, je suis jeune héhé) si dangereux que ça ? La vie éternelle ne créerait-elle pas éternellement les mêmes conflits ?

La notion de Nature a aussi une grande place. Vivre éternellement est-il contre-nature ? L’Homme en a-t-il le droit alors que le reste, plantes et animaux, meurent tout autour ? Quelle est la place de l’Homme dans la nature ? Des questions qui resteront éternellement sans réponses (haha). Chers lecteurs, retour à vos cours de philo : L’Homme et la Nature. On pourrait d’ailleurs parler de politique – suivre l’idéologie d’un seul homme, de géopolitique – les échanges entre pays, les inégalités et la course à la technologie.

La saga aborde des thèmes actuels placés dans un monde qui pourrait être notre futur. Sommes-nous voués à perpétrer les mêmes erreurs encore et encore ?

Les scènes s’enchaînent vraiment bien. Les différents chapitres comportent souvent des parties avec des points de vus différents. C’est ainsi qu’est introduit un nouveau personnage, Jude, qui, après lecture de quelques passages, se révèle être… Non mais oh ! Vous croyez que je vais vous le dire ? Bref, ce mystérieux jeune homme en fera voir de toutes les couleurs à tout le monde et vous l’apprécierez tout autant que Peter.


Comme pour le tome précédent, c’est la deuxième moitié du livre que j’ai préféré. C’est vraiment passionnant ! Cette boule au ventre que vous avez depuis le début va peu à peu s’atténuer jusqu’au moment où, boom, votre cœur va accélérer. Les pièces du puzzle vont s’emboîter et vous crierez de joie… ou pas.

Vous adorerez la fin qui, sympathique, présage une grande révolution.

17 juillet 2011

Résultats du concours Un Don presque Mortel

Résultats


Vous avez été 18 a participer au concours, dont une Belge! Merci à tous! Vous êtes géniaux et m'avez tous envoyé des e-mails super sympas avec des réponses plus originales les unes que les autres. La réponse à la question Quel don n'aimeriez-vous pas avoir? la plus fréquente était lire dans les pensées. Comme je vous comprends! Deux d'entre vous n'aimeraient pas transformer tout ce qu'ils touchent en or. Je suis bien d'accord! Puis trois autres ont parlé de la mort, que se soit voir l'avenir, les esprits ou avoir le don de l'immortalité. Amen! Enfin, une personne a proposé le don d'invisibilité. Moi j'aimerais bien ^^ mais pas pour toujours, certes. 

Bon, après avoir compté vos points,
les gagnants sont...
1. Catherine S.
2. Émilie E.
3. Ghislaine D.
4. Véronique M.
5. Marina B.

Je vous ai envoyé un e-mail. Félicitations!

9 juillet 2011

[Chronique] La Déclaration - Gemma Malley






Lecture VF
Date de parution: Le 1er septembre 2007
LecteurJeunesse
Nombre de pages: 365
Éditeur: Naïve
L'acheter sur Amazon









Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall, un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute. Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille? Et pourquoi, elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée?

Chronique:

Depuis le temps que je voulais lire la saga de Gemma Malley, je ne suis pas déçue ! Dès les premières pages c’est un véritable régale ! D’ailleurs la couverture est très belle. Le roman se centre sur Anna, comme l’indique le sous-titre. L’écriture est simple et la police d’écriture assez grande. C’est un très bon livre jeunesse.

Le monde créé par l’auteure est original. Ça fait vraiment peur de savoir qu’un jour on pourrait finir dans ce genre de situation. En gros les Légaux prennent un traitement qui les rend immortels et ne vieillissent donc plus. Certains couples ne respectent pas la Déclaration et veulent être parents, du coup des enfants naissent dans l’illégalité - on les appelle les Surplus. Ils sont envoyés à Grange Hall. Et ce n’est pas un foyer comme un autre. Là-bas on apprend aux enfants à rattraper la Faute de leur parents. Ils ne sont là que pour faire des tâches plus ignobles les unes que les autres. S’ils ne font pas leur travail correctement, ils sont punis voire battus.

Le récit alterne pages du journal intime d’Anna et chapitres à la troisième personne. Ce que j’aime c’est que dès le début, dès l’arrivée de Peter, tout change, tout est remis en question, on ne s’ennuie à aucun moment. Peter va peu à peu convaincre Anna de qui elle est réellement. J’ai adoré le côté mystérieux de Peter. On lui fait entièrement confiance même si on n’en sait pas beaucoup sur lui. Je craque totalement.

En ce qui concerne Anna, le personnage principal, on n’a qu’une envie c’est de la secouer. Elle a été tellement bien endoctrinée depuis le début qu’on veut qu’elle se réveille et se batte. J’aime l’évolution du personnage. On comprend qu’elle se refuse à croire la vérité, qu’elle fasse de son mieux pour être un Bon Élément. Et puis tout change. Gemma a fait un bon boulot en amenant petit à petit Anna à changer.

L’utilisation de plusieurs mots avec une majuscule, tels que Surplus, la Déclaration, Où-Est-Ma-Place, les Rabatteurs etc., donnent une dimension importante au système mis en place, à l'endoctrinement des enfants tout comme des adultes, et nous montre à quel point Anna se croit bonne à rien, pas digne de vivre. On arriverait presque à y croire. Mrs Pincent, la directrice du foyer, et le gouvernement manipulent très bien ces enfants et nous révèlent un monde cruel. Heureusement que le Réseau Souterrain est là…

Dans la deuxième moitié du livre il y a beaucoup de rebondissements qui vous laisseront sans voix. Pour certains je ne m’y attendais pas et en même temps je savais ce qui allait se passer avant même que les personnages eux-mêmes ne comprennent. Quel coup de maître !

Le tout pour finir sur une fin incroyable grâce à laquelle vous en redemanderez plus. 
Vite vite la suite !

8 juillet 2011

[Chronique] Hunger Games - Suzanne Collins






Lecture VF 
Date de parution: Le 1er octobre 2009
LecteurJeunesse
Nombre de pages: 379
Éditeur: Pocket Jeunesse
L'acheter sur Amazon









Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Chronique:

Petits spoilers
Ce livre est un véritable coup de cœur ! J’avais lu beaucoup de bonnes critiques et depuis le début j'avais envie de le lire. Avec un film en production, je me devais de le lire avant sa sortie en salles. Et je regrette de ne pas l’avoir lu avant ! Je suis conquise. Je n’arrivais pas à lâcher le bouquin, il m’en fallait toujours plus. Je me suis même couchée à 3h du mat' pour le finir !

Même si l’histoire n’a plus de secrets pour personne, je vais quand même en parler. Katniss, notre héroïne, vit dans le District 12 avec sa mère et sa petite sœur Prim. C’est Katniss qui s’occupe de nourrir sa famille depuis le décès de leur père. Pour cela elle chasse en dehors de la zone autorisée avec Gale, un jeune homme qu’elle rencontra durant l’une de ses journées de chasse. Et puis tous les ans a lieu la Moisson, un tirage au sort de deux enfants, une fille et un garçon, pour participer aux Hunger Games. 

Les Hunger Games, ce jeu télévisé où 24 concurrents issus des 12 districts existants doivent se battre jusqu’à la mort et jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Cette année-là, malheureusement, sa petite sœur Prim est éligible et c’est elle qui est choisie. Katniss décide alors de se porter volontaire pour sauver sa sœur. Puis vient le tour de choisir un garçon. C’est Peeta. Le seul et l’unique.

Ce livre est rempli d’action et on ne s’ennuie à aucun moment. Dès les premières pages on est plongé dedans et on n’a plus envie d’en ressortir. Le monde qu’a crée Suzanne Collins est tout bonnement génial. L'écriture est simple, agréable à lire. Les descriptions sont essentielles étant donné le sujet du bouquin.

Comme dans pas mal d’autres livres jeunesse actuels, c’est une critique envers notre société, sur la répartition des richesses, sur le futur qui nous attend. Chaque personnage à son importance, son propre caractère et j’ai adoré ça parce que même les personnages secondaires ont un impact. Prim, Haymitch, Effie Trinket, Cinna, President Snow, Rue, Thresh, Foxface, Cato, Glimmer, Marvel, Clove, Cæsar Flickermann, Avox Girl, Buttercup sont essentiels!

Les chapitres qui se déroulent dans l’arène sont excellents. L’auteur ne cache pas la cruauté, la sauvagerie des actes des 24 tributs. Je n’ose même pas imaginer ce que ça va donner au cinéma. Ça va être sanglant. Je comprends maintenant pourquoi les fans ont hâte que le film sorte, je suis comme eux. Et la scène avec Rue ! J’en pleure encore… Oui, j’ai véritablement laissé couler les larmes le long de mes joues. Comment ne pas craquer ? Sinon en dehors de ces scènes assez hard, les défilés au début du livre sont vraiment sympas. Ça renforce l’idée de programme télévisé, de spectacle. Ils cachent la dureté de la réalité pendant un moment. C'est aussi un moment de répit pour les personnages mais aussi pour le lecteur.

Katniss est vraiment une fille que j’adore. Elle se bat pour survivre, chez elle comme dans l’arène. Elle est futée, a bon cœur et est plutôt jolie. On n’en sait pas trop sur Gale, enfin je n’ai pas trop eu le temps de m’attacher à lui. Peut-être que dans les prochains tomes il aura plus d’importance. 

Peeta est le garçon mystérieux, drôle et qui a aussi bon cœur. On en apprend plus sur lui à travers les souvenirs de Katniss… Ah je savais depuis le début, je le savais ! C’est vrai ! Ceux qui ont lu le livre doivent savoir de quoi je parle. Dans tous les cas, j’ai aimé voir leur relation évoluer dans l’arène. Il est authentique et a toujours été sincère. Jusqu'au bout il m'aura fait craquer.

Et puis la fin... Une fin vraiment super qui me donne très envie de lire la suite :)